QUI EST MICHEL IVONIO ?

Un gars du pays de Giono, venu deux fois à la cave où il a séduit un public généreux, sensible à la poésie particulière de Michel. Fait de gentillesse et d'intelligence, il utilise le blue's et le folk comme moyen de transport non polluant pour nous transmettre ses impressions et sa vision du monde réel, d'une rare clairvoyance sur ce qui anime le cœur des hommes avec une pointe d'humour qui sent bon les hautes terres de la Provence, Michel nous transporte allègrement dans les champs de lavande et sur les pas de l'homme qui plantait des arbres.

Pour sa troisième participation ce sera un véritable enchantement fait de paroles et de musique.

VENDREDI 8 MARS

20H30

LA CAVE AUX ARTISTES

DU HUBLOT

17, rue Paul Bert

Aix en Provence

04 42 21 37 31

ENTREE LIBRE

Chapeau-tombola pour l’artiste

Apportez de quoi grignoter (salé ou sucré) que nous partagerons après le concert selon le mode « auberge espagnole » N'apportez pas de boisson, nous sommes dans un bar et Féthi se fera un plaisir de nous servir à boire.

QUI EST ROBERT HEBE ? Le mieux est de laisser dire ceux qui le connaissent.

Métissez moi…

Tout l’univers de « Passeur de rêves ». 

La voix de Robert Hébé chaude, empreinte du temps qui passe, de l’amour toujours ou jamais, parfois à l’émeri d’une époque au cœur aride ne suffit pas à esquisser cet univers métissé. 

Il lui faut cette sublime bande de quatre nourris au classique, au jazz, au blues ; un batteur, une contrebasse, un piano, un guitariste. 

Nous voilà alors à voler sur un tapis de rêve le temps d’un concert.

Mais, dans le souffle d’un dernier accord, cuivré d’applaudissements, réveil! 

Déjà ? Non, encore…

Pascal Campel journaliste (concert MPT Mélina MERCOURI nov.2017- Montpellier)

Quelle heureuse surprise à l’écoute de ce CD à la pochette sobre et classieuses, et de découvrir une autoproduction de haute volée. Les textes de Robert HEBE sont des mots simples qui racontent ce qui fait le quotidien, le poème de la vie d’un homme. C’est vécu, humblement écrit et c’est une magies sans artifices qui s’opère avec des mises en musiques très jazz aux arrangements sobres mais farouchement pointus par quatre complices hors pair. 

bref, c’est peu dire le plaisir d’avoir découvert Robert HÉBÉ et ses complices.

Ce qu’ils offrent respire l’humain

Christian DESQUESNES (blogophile - Douai) Octobre 2018

Paroles et Musique (Chorus)

Daniel Vachée, qui signe avec Robert HÉBÉ, annonce tout de suite la couleur... ce teigneux peut aussi rentrer ses crocs. Il peut laisser là ses révoltes pour se livrer "le cœur à l'envers" (paroles R. HÉBÉ). Écoutez là cette romance, c'est la plus souterraine et quoiqu'il en paraisse, la plus engagée, car elle frémit des forces du cœur.

R- MALTETE

VENDREDI 22 FEVRIER

20H00

LA CAVE AUX ARTISTES

DU HUBLOT

17, rue Paul Bert

Aix en Provence

04 42 21 37 31

ENTRÉE LIBRE

Chapeau-tombola pour l'artiste

Apportez de quoi grignoter (salé ou sucré) que nous partagerons après le concert selon la mode « auberge espagnole ». N'apportez pas de boisson, nous sommes dans un bar et Féthi se fera un plaisir de nous servir à boire.

VENDREDI 21 DÉCEMBRE

19H30

LE HUBLOT

17, Rue Paul Bert

Aix en Provence

Réunion publique sur le thème

« UNE CHAÎNE TV AIXOISE INDÉPENDANTE, SUR INTERNET»

-Comment créer et faire exister une chaîne TV sur internet ?

-Quels thèmes aborder pour la rendre attrayante et originale?

-Ses besoins en matériels et en personnel.

-Sa fréquence de diffusion.

-Etc.

Si ce projet vous interpelle et vous plaît, venez nous rejoindre pour donner votre avis et votre vision.

Confirmer votre présence en téléphonant au 04 42 21 37 31

ou en répondant à ce mail en écrivant :

« ça m’intéresse et je serais là »

MERCI

1

DEPUIS QUE JE SUIS MORT 01/06/2014

F              / Bb        / F

Depuis que je suis mort

G                / C

On parle de moi

F              Bb           F

Comme d'un esprit fort

G              C

Issu de força

Dm             C7

Sorti de la fange

Bb                      F

Du peuple d'en bas

Dm               C7

Devenu un ange

G                          C

Presque malgré moi

     Am      C            Am Dm

Je suis un esprit qui voyage

Am          C          Am Dm

Souffle de vent intemporel

Am         C               Am           F

Comme une idée je me propage

Bb         F      Bb    G   C7

Depuis que je suis éternel

Bb7                                       F

Je vois apparaître dans les cœurs

Bb7                                       F

Une bête immonde qui sommeille

Bb7                                   F

Conçue pour semer le malheur

G7                C7

Sur le mon – de

Si on n'y prend garde

On repartira

Vers des nuits blafardes

A chasser des rats

Manger de la merde

Des rutabagas

Piquer dans l'assiette

D'un plus pauvr'que soi

La vie tu n'l'as jamais voulu

Pourtant mon coco tu l'as eu

T'es pas tout seul dans la galère

Sept milliard ça commence à faire

Un sacré tas d'individus

Qui bouffent qui rigolent qui pleurent

Qui grandissent, vieillissent et meurent

Com'tout l'mon de

Tout c' que j'ai pu dire

Quand j'étais vivant

C'était pour de rire

Je trouvais marrant

D'asticoter l'homme

Qui se croît géant

Lui rendre sa forme

De simple vivant

Si j'avais su de mon vivant

Que la mort était si banale

Je n'aurais pas perdu mon temps

A me torturer l'encéphale

Chercher le pourquoi du comment

Trouver un sens à l'existence

Me casser l'cul ma vie durant

Pour un'blon de

L'argent fait sourire

Ceux qui n'en n'ont pas

Mais il fait souffrir

Celui qui en a

Toujours à l’affût

De trouver la trame

D'un gain superflu

Pour sauver son âme

Je sais que vous voulez savoir

Si j'ai enfin rencontré Dieu

Désolé de vous décevoir

Mais dans l'immensité des cieux

J'n'ai vu person' que nib dégun

Je suis tout seul il n'y a rien

Y'a qu'un seul truc c'est qu'je suis bien

Enfin !

Paroles et musique : Richard Daumas

Do                                   Sol
A l’ombre des collines ma mie

Fa                                   Do
La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais les jours qui passent et trépassent

Fa Do

Dés que la nuit les envahie

Fa Do

Ne laissent qu’une trace fugace

Sol Mim / Lam

Dans un sommeil anéantis

Lam Mi9

Ça s’agite et ça se bouscule

Lam Mi9

Dans une tête assoupie

Lam Mi9

A l’heure où la chouette hulule

Lam Sol

Les anges dansent en paradis

Rém

Le voyage peut commencer

Lam Sol

A travers l’océan des rêves

Rém

Vers des désirs inachevés

Lam Sol

Et des images entremêlées

Fa

Comme d'héroïques batailles

Mi Lam /la-si-do/

Contre un mal venu des entrailles

Do Sol

A l’ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais le temps ne fait pas grand chose

Fa Do

Pour calmer les marques du temps

Fa Do

Se pourrait-il que la rose

Sol Mim / Lam

Se survive éternellement ?

Mi9

Sans la moindre flétrissure

Lam Mi9

Toujours dans un rouge éclatant

Lam Mi9

Un cadeau de dame nature

Lam Sol

Une revanche de manant

Rém

Le rêve enfin réalisé

Lam Sol

D'une humanité qui s'englue

Rém

Sur les décombres du passé

Lam Sol

Reste d'un avenir perdu

Fa

Qu'on voulait pourtant bien venu

Mi Lam / la-si-do/

Mais en fait qui a disparu

Do Sol

A l’ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Moi qui ne cherchais que l'amour

Fa Do

Pour donner du sens à ma vie

Fa Do

Je n'ai fais que tourner autour

Sol Mim / Lam

Du fameux point G-ométrie

Mi9

J'ai bataillé, j'ai déchirure
Lam Mi9

Sans jamais calculer mon temps

Lam Mi9

Une guerre contre nature

Lam Sol

Sans chercher d'où venait le vent

Rém

Le vent qui souffl' et qui dessèche

Sol Lam

Le brin fragil' des fleurs des champs

Sol Rém

Et qui rend, ma mie, ta peau rêche

Sol Lam

Malgré les crèmes et les onguents

Do Fa

Qu'on se tartine à plus pouvoir

Mi Lam /la-si-do/

Mais sans jamais s'apercevoir

Do Sol

Qu'à l'ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent..

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais le temps ne fait pas grand chose

Fa Do

Pour calmer les marques du temps

Fa Do

Se pourrait-il que la rose

Sol Mim

Se survive éternellement ?........