ON A TORT DE VIEILLIR

Paroles et musique : Richard Daumas

Do                                   Sol
A l’ombre des collines ma mie

Fa                                   Do
La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais les jours qui passent et trépassent

Fa Do

Dés que la nuit les envahie

Fa Do

Ne laissent qu’une trace fugace

Sol Mim / Lam

Dans un sommeil anéantis

Lam Mi9

Ça s’agite et ça se bouscule

Lam Mi9

Dans une tête assoupie

Lam Mi9

A l’heure où la chouette hulule

Lam Sol

Les anges dansent en paradis

Rém

Le voyage peut commencer

Lam Sol

A travers l’océan des rêves

Rém

Vers des désirs inachevés

Lam Sol

Et des images entremêlées

Fa

Comme d'héroïques batailles

Mi Lam /la-si-do/

Contre un mal venu des entrailles

Do Sol

A l’ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais le temps ne fait pas grand chose

Fa Do

Pour calmer les marques du temps

Fa Do

Se pourrait-il que la rose

Sol Mim / Lam

Se survive éternellement ?

Mi9

Sans la moindre flétrissure

Lam Mi9

Toujours dans un rouge éclatant

Lam Mi9

Un cadeau de dame nature

Lam Sol

Une revanche de manant

Rém

Le rêve enfin réalisé

Lam Sol

D'une humanité qui s'englue

Rém

Sur les décombres du passé

Lam Sol

Reste d'un avenir perdu

Fa

Qu'on voulait pourtant bien venu

Mi Lam / la-si-do/

Mais en fait qui a disparu

Do Sol

A l’ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Moi qui ne cherchais que l'amour

Fa Do

Pour donner du sens à ma vie

Fa Do

Je n'ai fais que tourner autour

Sol Mim / Lam

Du fameux point G-ométrie

Mi9

J'ai bataillé, j'ai déchirure
Lam Mi9

Sans jamais calculer mon temps

Lam Mi9

Une guerre contre nature

Lam Sol

Sans chercher d'où venait le vent

Rém

Le vent qui souffl' et qui dessèche

Sol Lam

Le brin fragil' des fleurs des champs

Sol Rém

Et qui rend, ma mie, ta peau rêche

Sol Lam

Malgré les crèmes et les onguents

Do Fa

Qu'on se tartine à plus pouvoir

Mi Lam /la-si-do/

Mais sans jamais s'apercevoir

Do Sol

Qu'à l'ombre des collines ma mie

Fa Do

La vigne pousse contre le vent..

Fa Do

A l’ombre de la vie ma mie

Sol Do

Je me débats contre le temps

Fa Sol

Mais le temps ne fait pas grand chose

Fa Do

Pour calmer les marques du temps

Fa Do

Se pourrait-il que la rose

Sol Mim

Se survive éternellement ?........